Envie de raku

Un moment déjà que ça me démange : une envie de mélanger terre et argent, après avoir mélangé verre et argent.

Du coup, ce week end, je serai là en stage : AIR Vallauris.

En attendant, recherches internet (http://pagesperso-orange.fr/poterie.lasseube, qui propose un livret en téléchargement gratuit), et achat de livre et de matériel (Solargil).

La raku est une technique née en Corée au XVIème siècle, développée ensuite par les Japonais pour fabriquer les bols de la cérémonie du thé.

Après une première cuisson (biscuitage), les pièces sont ensuite émaillées et retirées incandescentes du four pour être enfumées et refroidies brutalement. C’est ce choc thermique qui fait craqueler l’émail et qui donne aux pièces ce côté un peu primitif si particulier.
Afin de supporter ces variations brutales de températures, on utilise une terre chamottée (argile et grains de céramique pilés) qui a l’avantage de cuire à basse température (980 °C).

raku1 raku2
La terre… une sensation magique à travailler!

raku4 raku5
Un petit bol et un pendentif biscuités, qui attendent l’émaillage.

La suite après le stage!

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d’un *